Dépression chronique : les alternatives pour s’en sortir

Dépression chronique

Incapacité à se concentrer, palpitations ou dialogues difficiles sont tous des symptômes d’une déprime. De façon récurrente, ces signes peuvent être considérées en tant qu’une dépression. La personne n’arrive plus à une décision et perd ses capacités, certains psys annoncent même que c’est l’origine d’une envie suicidaire. En effet, elle est l’origine de 70% des suicides en France. Quelles sont alors les méthodes pour lutter contre cette dépression chronique ?

Des signes légers et répétitifs facilement soignables

Des troubles de sommeils et perte du poids avec des blancs de mémoire sont des signes d’un début d’une dépression. Il est toujours recommandé de consulter un personnel qualifié si ces signes persistent. La méthode la plus préconisée est la psychothérapie qui requiert un agrément et détermination du sujet. Il s’agit d’agir sur les comportements et personnalités du sujet. Le principe étant de mener la personne à changer ses pensées en minimisant son obsession à accuser son environnement. Si les signes sont limités, on peut simplement recourir à une thérapie de quelques mois en adoptant le principe analytique qui consiste à agir sur les causes profondes de la dépression une fois qu’elle est identifiée. Celui comportemental convient quant à lui à reconnaître les origines de l’anxiété et à adopter les comportements positifs pour les éradiquer.

 Pour des signes plus poussés et trop récurrents

La psychothérapie montre toutefois ses limites au-delà des signes répétitifs qui risquent de devenir dangereux pour le sujet. Dans ce cas, le sujet est amené à adopter des réponses médicamenteuses adaptées. Ils agissent à adoucir l’activité cérébrale qui reste instable pendant les périodes de dépression. On note les antidépresseurs, les neuroleptiques atypiques, les lithiums. Traitement de plus long terme sous la surveillance d’un médecin, l’intervention médicale présente néanmoins des effets secondaires.

Des traitements naturels existent-ils ?

En effet, il existe quelques méthodes naturelles préconisées pour lutter contre cette maladie comme le célèbre millepertuis, une plante à vertus médicinales sans égales. Elle est connue pour son efficacité antidépressive par le biais de ses contenus actifs localisés dans les bourgeons et les fleurs telles que l’Hypericine. Elle agit directement sur les neurotransmetteurs responsables du changement humeur ou encore le xanthone qui est un sédatif antidépresseur. Il est aussi réputé pour rétablissement des troubles de sommeil. Pour éviter un surdosage ou des effets indésirables, renseignez-vous auprès d’un médecin ou d’un spécialiste.

Également, il est conseillé en tant que traitement naturel d’adopter un régime sain et équilibré. Des aliments riches en oméga 3 retrouvés dans les poissons gras, mais aussi les amandes, les œufs, les pistaches, l’huile de soja… ceux riches en magnésium comme les amandes, les germes de blé, les noix… il existe en des dérivés bien dosés en tant que complément alimentaire.

D’autres thérapies additionnelles se sont avérées efficaces telles que l’exposition au soleil ou luminothérapie. Puis la sophrologie par des techniques de relaxation, la méditation, le yoga, l’hypnose. La pratique du sport pour stimuler l’endorphine provoquant une sensation d’euphorie, relaxant et agréable.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *