Mélaminé vs porcelaine : quelle vaisselle choisir pour la restauration collective ?

  • admin
  • 14 décembre 2020
  • Commentaires fermés sur Mélaminé vs porcelaine : quelle vaisselle choisir pour la restauration collective ?

Le choix de la vaisselle se fait avec beaucoup de réflexions dans le secteur de la restauration collective. Les cantines scolaires ou professionnelles rencontrent parfois une certaine difficulté à décider entre la porcelaine et le mélaminé. Un tour d’horizon de leurs avantages respectifs pourrait vous aider.

Opter pour la porcelaine pour la cantine d’entreprise

La porcelaine est la plus noble parmi la grande famille des céramiques. Elle convient surtout pour la restauration collective en entreprises. Cette matière d’origine minérale a été découverte il y a plusieurs millénaires. Elle est parfaitement maîtrisée par les industriels et les artisans. Les fabricants proposent des vaisselles exemptées de résidus potentiellement dangereux pour la santé. L’absence de métaux lourds et de produits chimiques constitue un avantage de taille. Vous pouvez servir des aliments très chauds sans provoquer une éventuelle odeur, comme avec le plastique. Il est même possible de mettre le plat dans le four-micro-ondes. Inversement, cet ustensile de cuisine résiste à température de 20 degrés au-dessus de zéro si vous prévoyez des recettes congelées. Après usage, la « plonge » se fait en toute facilité à cause d’une matière naturellement antiadhésive. Extrêmement lisse et sans la moindre porosité, sa surface se nettoie en un tour de main. D’ailleurs, vous pouvez mettre vos couverts dans le lave-vaisselle. Les assiettes et les autres ustensiles en céramique de bonne manufacture ne retiennent pas l’odeur. Elles ne se raient pas avec le couteau ou la fourchette. L’effritement dont certains matériaux souffrent ne constitue pas un problème.  C’est grâce à une excellente résistance aux chocs. Bref, la vaisselle en porcelaine sur bhgroup convient pour un usage intensif dans les cantines avec plusieurs services par jour. Elle peut durer plusieurs années.

Préférer la mélamine pour les jeunes clients

La mélamine reste le meilleur matériau pour les couverts jetables. Cette dérivée du plastique peut aussi devenir des assiettes et des verres plus classiques à utiliser plusieurs fois. Composée essentiellement de résine, elle a l’avantage de ne pas se briser pour éventuellement blesser les jeunes usagers. Cette caractéristique la rend adaptée pour les cantines scolaires et les garderies. Ces dernières sont nombreuses à employer des gobelets en mélamine pour le déjeuner des tout-petits. L’invention de cette matière remonte aux années 30 et les grands noms du fast-food américain l’ont adoptée vers 1950. Elle a de nouveau le vent en poupe depuis quelque temps. Cela vient surtout de son faible coût. Les assiettes faites de cette matière peuvent aussi être personnalisées. Elles accueillent sans problèmes des impressions et des couleurs. Ces détails comptent énormément pour encourager les enfants du primaire à finir leur repas scolaire. Il faudra juste noter que la mélamine requiert quelques précautions. Elle ne supporte pas la chaleur. Il vaut mieux éviter de servir des plats chauds dans les assiettes jetables. L’odeur et la déformation de la pièce peuvent devenir problématiques. Les spécialistes estiment aussi que cela risque d’aggraver des ennuis de santé. Une institution scientifique allemande recommande à ce que la température des aliments dans du plastique reste en dessous des 70 ° C.